Contraception

Les méthodes contraceptives vont vous permettre de vivre votre sexualité de manière responsable et en toute liberté. L’une d’entre elles vous conviendra certainement. Ci-dessous, vous trouverez un bref descriptif des différentes méthodes contraceptives.

Les contraceptifs hormonaux

Ce type de contraception agit en libérant dans le corps des hormones qui ont pour fonction d’empêcher l’ovulation.

  • La pilule contraceptive: Elle se présente sous la forme d’une plaquette contenant 21 comprimés.
  • L’implant: Il se présente sous la forme d’une petite tige de 3 à 4 cm qui se place sous la peau du bras.
  • Le patch: C’est un carré de 4 cm de côté qui se colle sur la peau.
  • L’anneau vaginal: Il se présente sous la forme d’un anneau souple et transparent.
  • La piqûre contraceptive: c’est une injection d’hormones qui se fait à intervalle régulier. Elle est efficace 12 semaines.
Les dispositifs intra-utérins
Le stérilet: c’est une petite tige en plastique qui se place dans l’utérus. Il va empêcher l’ovule fécondé de se fixer dans l’utérus. Il peut être hormonal ou au cuivre.
Les méthodes barrières
  • Le préservatif: c’est une membrane de latex que l’on va placer sur le pénis en érection juste avant le rapport sexuel.
  • Le préservatif féminin: c’est une membrane de latex avec un anneau à chaque extrémité. Il se place dans le vagin.
  • Le diaphragme: Il se présente sous la forme d’une coupole de caoutchouc qui se place au fond du vagin. Contrairement au préservatif, le diaphragme peut s’utiliser plusieurs fois.
  • Les spermicides: ils se présentent sous la forme d’une crème, d’un gel, d’un tampon ou d’une éponge. Les spermicides sont des composés chimiques qui vont tuer les spermatozoïdes.

La contraception dite « naturelle »

Elle repose sur la connaissance des différentes phases du cycle menstruel. Néanmoins, son efficacité est faible. Il existe plusieurs méthodes (calendrier menstruel, méthode des températures, etc.). Elles impliquent de renoncer certains jours aux relations sexuelles.

La contraception d’urgence

Aussi appelée pilule du lendemain, la contraception d’urgence se présente sous la forme d’un ou de deux comprimés à avaler au maximum 72 heures après le rapport sexuel non protégé par une contraception. Attention, l’efficacité de la pilule du lendemain diminue de jour en jour. Il est donc essentiel de venir la demander au plus vite après le rapport sexuel non-protégé. Si le rapport a eu lieu la nuit de vendredi à samedi, sachez que certains centres de planning familial sont ouverts le samedi (voir sur notre lien vers le site Love Attitude).

Il existe maintenant une pilule dite du surlendemain. Pouvant se prendre pendant 5 jours après le rapport sexuel elle est efficace chez les personnes ne prenant pas une contraception hormonale. Elle sera indiquée dans le cas où il aurait eu un problème avec le préservatif (ou une absence de préservatif). Son efficacité est fort limitée si votre contraception habituelle est la pilule ou toute autre méthode de contraception contenant des hormones.

Le retrait ou coït interrompu (l’homme se retire du vagin avant d’éjaculer) ne protège ni d’une grossesse, ni des infections sexuellement transmissibles, ni du SIDA.