L’IVG au niveau légal

Depuis le 3 avril 1990, il existe en Belgique une loi qui dépénalise partiellement l’avortement. Cette loi met les médecins et leurs patientes à l’abri de poursuites judiciaires, mais surtout permet aux femmes en détresse d’accéder à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans de meilleures conditions médicales et d’hygiène, dans un cadre financier défini et de bénéficier d’un soutien psychologique.